Traiter le surpoids ou l’obésité …

24 mars 2021 Actualités

… est un sujet difficile, avec de fréquentes « surpromesses », des résultats inconstants ou insuffisants et, finalement des déceptions quelquefois douloureuses. 

Cependant plusieurs programmes de recherche clinique en cours apportent des éléments intéressants. C’est notamment le cas d’un ambitieux programme soutenu financièrement par le laboratoire danois Novo Nordisk. Les résultats viennent d’être publiés presque simultanément dans plusieurs revues médicales scientifiques[1] qui font autorité.  

Plusieurs centaines de patients non diabétiques, ont ainsi été inclus dans un essai thérapeutique. Ils étaient tous en surpoids (IMC au-delà de 27) ou obèses (IMC supérieur à 30). L’essai s’est prolongé sur près d’une année et demie, ce qui est considérable et nécessite une logistique très importante.

Tous ces sujets ont été soumis pendant les deux premiers mois à une diète alimentaire sévère (1000 à 1200 kcal/jour), complétée par un programme d’activités physiques et une thérapie comportementale visant à normaliser leurs habitudes alimentaires. De plus, 2/3 des patients, choisis par tirage au sort parmi l’ensemble (principe de randomisation) ont reçu une injection hebdomadaire de sémaglutide[2] (nouvelle classe d’anti-diabétique, disponible pour les malades depuis 2019) ; le 1/3 restant recevant un placebo, c’est à dire un produit inactif, mais de même apparence.  

Les résultats ont été positifs dans les deux groupes avec une réduction moyenne, au terme des 68 semaines de 16 % dans le groupe semaglutide et de près de 6 % dans le groupe placebo. A noter cependant, des troubles digestifs dans le groupe semaglutide qui ont entrainé l’interruption de l’essai pour une dizaine de patients. 

 

Pr Jean-Michel Chabot – Mars 2021 

 

[1] Sources : 

Effect of Subcutaneous Semaglutide vs Placebo as an Adjunct to Intensive Behavioral Therapy on Body Weight in Adults With Overweight or ObesityThe STEP 3 Randomized Clinical Trial - JAMA Février 2021 - Disponible ici

Once-Weekly Semaglutide in Adults with Overweight or Obesity - N Engl J Med 2021; 384:989-1002 DOI:10.1056/NEJMoa2032183 - NEJM Mars 2021 - Disponible ici

 

[2] Le sémaglutide agit comme agoniste des récepteurs du GLP-1. Le GLP-1 est une hormone physiologique exerçant plusieurs effets sur la régulation du glucose et de l'appétit, ainsi que sur le système cardiovasculaire. Les effets sur le glucose et l'appétit sont spécifiquement médiés via les récepteurs du GLP-1 dans le pancréas et le cerveau. Le sémaglutide réduit le poids corporel et la masse grasse en diminuant les apports énergétiques, entraînant une réduction générale de l'appétit.