VIH-SIDA : quelles conséquences sur le système cardiovasculaire ?

16 décembre 2020 Actualités

« L’infection à VIH est devenue une pathologie chronique qui peut être prise en charge avec l’assurance de vivre longtemps et en bonne santé », décrit l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Toutefois, des complications associées au virus en lui-même et aux traitements antirétroviraux peuvent survenir, avec notamment des effets au niveau cardiovasculaire.

Le risque de maladies cardiovasculaires et notamment d’infarctus du myocarde, est plus élevé de 50% que dans la population hors VIH. En effet, dans 7% à 9% des cas, les facteurs de risque cardiovasculaire constituent une des causes de décès (actuellement la quatrième) chez les patients vivant avec le VIH.

 

En premier lieu, ce sur-risque cardiovasculaire est lié à une fréquence plus élevée de facteurs de risque cardiovasculaires chez les patients infectés par le VIH : hypertension artérielle, hypercholestérolémie notamment, aussi le tabagisme. Plus de la moitié (50% à 60%) des séropositifs au VIH seraient ainsi fumeurs contre 30% à 40% dans la population générale, ce qui favorise l’apparition de plaques d'athérome.

 

Le virus et les traitements

En second lieu, même si tous les mécanismes n’apparaissent pas encore clairement compris sur le plan scientifique, l’infection par le VIH en elle-même confère un sur-risque cardiovasculaire, en lien notamment avec la réplication virale. Enfin, ce sur-risque serait également associé aux traitements antirétroviraux et à leurs effets secondaires potentiels tel que la dyslipidémie, l’insulino-résistance et encore le diabète de type 2.

 

Dans ce contexte, la prise en charge passe généralement par la mesure du risque cardiovasculaire et l’identification des facteurs de risques. Elle reposera bien sûr sur une approche médicamenteuse orchestrée par le médecin traitant ou le cardiologue. Et en fonction des cas, elle comprendra un sevrage tabagique et le suivi de règles hygiéno-diététiques (alimentation, activité physique).

 

V.I.H. : Virus de l'Immunodéficience Humaine

 

 

Sources :