Le yoga, ou comment soulager les troubles cardiaques

14 septembre 2020 Actualités

Selon une étude récente (1), les postures de yoga et le travail sur la respiration, partie intégrante de cette pratique, pourraient aider les patients atteints de fibrillation atriale à gérer leurs symptômes et mieux vivre avec la maladie.
 

Qu’est-ce que la fibrillation atriale ?

En France, environ 300 000 personnes sont concernées par la fibrillation atriale, dite aussi fibrillation auriculaire. Cette anomalie cardiaque est la plus fréquente mais également la plus complexe, à l’origine de 20 à 30% des accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Bien que la fibrillation atriale puisse rester asymptomatique, ses manifestations peuvent fortement impacter la vie quotidienne :

  • Un pouls rapide et irrégulier
  • Des essoufflements
  • De la fatigue
  • Des palpitations
  • Des douleurs thoraciques
  • Des étourdissements

 

Cette anomalie se caractérise par des contractions rapides et désordonnées des oreillettes du cœur, ce qui impacte ensuite le rythme cardiaque et entraine une insuffisance cardiaque. En temps normal, le rythme régulier d’un cœur au repos est de 60 à 100 battements par minute. La fibrillation auriculaire peut provoquer plus de 150 battements de cœur par minute : on parle alors de tachyarythmie.

Véritable source d’anxiété, les personnes souffrant de cette pathologie voient leur capacité à vivre normalement fortement réduite : 10 à 40% sont hospitalisés chaque année.

Les bienfaits du yoga sur votre cœur  

Selon l’étude (1) menée entre 2012 et 2017 par des chercheurs de l’hôpital HG SMS de Jaipur en Inde et présentée à l’occasion du congrès 2020 de l’European Society of Cardiology, la pratique du yoga aurait de nombreux bienfaits sur la santé cardiaque.

La pratique de cette activité ancestrale pourrait en effet atténuer les symptômes de la fibrillation atriale et en diminuer la fréquence d’apparition. Ils ont étudié durant 28 semaines le cas de 538 patients, qui ont pratiqué le yoga à raison de 30 minutes une fois tous les deux jours. Les améliorations qui en sont ressorties ont été significatives : la fréquence des symptômes était deux fois moins importante durant les 16 semaines de pratique. Les patients ont obtenu en moyenne 15 épisodes symptomatiques de fibrillation auriculaire durant la période sans yoga, contre huit épisodes pendant la période de yoga.

Bien que le yoga soit considéré comme une activité physique « douce », il compte de nombreux adeptes à travers le monde en raison de ses nombreux bienfaits sur la santé. Ce n’est d’ailleurs pas la première étude qui en démontre les avantages pour les patients atteints de maladies chroniques : en novembre dernier, une étude parue dans le « Journal of General Internal » révélait que la pratique régulière du yoga était efficace pour traiter les troubles du sommeil, l’anxiété, les douleurs musculaires chroniques tout en réduisant les besoins en médicaments.

Que ce soit pour du yoga ou autre, les différentes activités physiques et sportives reprennent ce mois-ci et des cours d’essai sont très souvent proposés : n’hésitez pas à en profiter !

 

Sources :

(1) https://www.escardio.org/The-ESC/Press-Office/Press-releases/Yoga-linked-with-improved-symptoms-in-heart-patients

https://technologiemedia.net/2020/08/24/le-yoga-aide-les-gens-qui-ont-des-problemes-cardiaques/

https://www.4suisse.com/sante-remise-en-forme/la-pratique-du-yoga-liee-a-une-amelioration-des-symptomes-chez-les-patients-cardiaques/