La sieste un incontournable pour votre cœur

16 avril 2020 Actualités

S’accorder du repos pendant la journée constitue un bénéfice pour votre santé cardiovasculaire. Mais quel est l’impact précis d’un petit somme sur votre muscle cardiaque ?
 

Comme le rappelle la Fédération française de Cardiologie, la qualité du sommeil impacte notre santé cardiovasculaire. Dormir peu ou mal est associé « à une incidence accrue de surpoids et d'obésité, d'hypertension, de diabète et d'élévation des triglycérides ».

 

Pour limiter ces dommages, un conseil : faites régulièrement une sieste.

Une habitude prise une à deux fois par semaine par un quart des Français. Cette parenthèse contribue à la diminution du stress. Un point important alors que la corrélation entre une anxiété chronique et la survenue de pathologies cardiovasculaires ne fait plus aucun doute. Cette émotion négative entraîne la contraction des petits vaisseaux irriguant le cœur, pour provoquer un phénomène inflammatoire. La population féminine serait particulièrement concernée.

 

Etudes à l’appui

Les bienfaits de la sieste sur le muscle cardiaque ont été prouvés par des scientifiques grecques, auprès de 212 volontaires répartis en deux groupes : les adeptes de la sieste (49 minutes en moyenne) et les abstinents. Grâce à un moniteur cardiaque, les médecins ont pu mesurer leur pression artérielle. Et le bilan est clair : la pression artérielle diminue proportionnellement avec le nombre de minutes passées dans les bras de Morphée. Chaque heure de sommeil diurne équivaut à une diminution de 3 mm Hg de la pression artérielle. Valeur correspondant à la pression sanguine lors de contraction cardiaque.

 

Mais à quel rythme faut-il s’adonner à ce petit plaisir pour éprouver ces bénéfices ?

Selon un travail suisse, deux siestes hebdomadaires suffisent à réduire le risque de maladies cardiovasculaires. Et 20 minutes semblent adéquates pour ne pas plonger dans un sommeil trop profond. Et le créneau 13h-15h convient parfaitement pour éviter les difficultés d’endormissement le soir.

 

 

 

 

Source :

Fédération française de Cardiologie https://www.fedecardio.org/Je-m-informe/Je-preserve-mon-sommeil/un-bon-sommeil-c-est-essentiel

Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV)

Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), le 12 mars 2019

A nap a day keeps high blood pressure at bay, American College of Cardiology, 7 mars 2019 – Science Daily, le 18 mars 2019

 https://www.sciencedaily.com/releases/2019/03/190307081029.html

BMJ Association of napping with incident cardiovascular events in a prospective cohort study, Bristish Medical Journal (BMJ), le 9 septembre 2019 - https://heart.bmj.com/content/105/23/1793