Don du sang, don d’organes : sensibiliser pour davantage donner

16 juin 2020 Actualités

L’Etablissement français du Sang (EFS) lance un appel aux donneurs et donneuses de sang actuels mais aussi et surtout, à leur famille, leurs amis et autres connaissances pour « prendre le relais ». Le nom de la campagne ? « Un mois pour touS donner ». Enfin le 22 juin aura lieu la Journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe.

Entre le 11 juin et le 13 juillet, chaque donneur sera invité à utiliser le hashtag #PrenezLeRelais sur les réseaux sociaux, afin d’inciter un maximum de personnes à franchir les portes d’un site de collecte. « Grâce à ce passage de témoin les très nombreux patients qui ont besoin de transfusions sanguines peuvent être soignés », justifie l’EFS.

 

Deux dates principales rythmeront ce mois du don. La première ? Le 14 juin, à l’occasion de la journée mondiale des donneurs de sang. Saviez-vous qu’en France, les besoins nécessaires pour les malades s’élevaient à 10 000 dons de sang par jour ? Cet acte permet de soigner plus d’un million de malades chaque année en France. Vous souhaitez donner pour la première fois ? Vous trouverez toutes les informations sur le site internet : https://dondesang.efs.sante.fr/

 

 

Trois règles au don d’organes

La seconde date à retenir est le 22 juin, pour la Journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe. « Le principal objectif de cette journée est de faire prendre conscience à la population que tout le monde est un donneur potentiel d’organes et de tissus, à moins de s’y être opposé de son vivant », souligne le ministère de la Santé.

 

Pour rappel en effet, chaque individu est présumé donneur depuis la loi Caillavet du 22 décembre 1976. Ce texte a établi trois règles principales :

  • Le consentement présumé : toute personne peut devenir donneur d’organes à moins qu’elle n’ait exprimé son refus de son vivant. Il existe par ailleurs un registre de refus, https://www.registrenationaldesrefus.fr/#etape-1;
  • La gratuité : toute rémunération ou avantage équivalent en contrepartie du don d’organes est interdit et sanctionné ;
  • L’anonymat : le nom du donneur ne peut être communiqué au receveur et réciproquement. Pour connaître toutes les modalités, rendez-vous sur le site de l’Agence de la Biomédecine à l’adresse https://www.dondorganes.fr/.

 

Pour davantage d’informations, consultez le site de l’association France adot à https://www.france-adot.org/don-organe.html

 

 

Sources :

- Sites de l’Agence de la Biomédecine et de l’EFS, consultés le 18 mai 2020 ;

- Ministère de la Santé, Les modalités du don d’organes ou de tissus : https://solidarites-sante.gouv.fr/systeme-de-sante-et-medico-social/parcours-de-sante-vos-droits/respect-de-la-personne-et-vie-privee/article/les-modalites-du-don-d-organes-ou-de-tissus