Pourquoi le bruit affecte le cœur ?

16 avril 2020 Actualités

Et si notre santé cardiovasculaire passait aussi par les oreilles ? Les travaux se multiplient et vont tous dans le même sens : le bruit est préjudiciable pour notre santé cardiovasculaire. Alors, à l’occasion de la Journée nationale de l’audition, ce 12 mars, protégeons (également) notre cœur.  
 

Au-delà de la sphère auditive, le bruit peut impacter notre organisme de différentes manières. Notre santé cardiovasculaire peut ainsi être menacée. En fait, c’est l’exposition chronique qui serait préjudiciable. Un constat mis maintes fois en avant par la science.

 

Ainsi, en 2014, une étude américaine a montré que les femmes vivant à proximité d’un axe routier important avaient un risque augmenté de 22% de souffrir d’une hypertension artérielle. Et ce comparé à celles vivant à plus d’un kilomètre de ces axes.

 

En 2018, c’est Santé publique France qui alertait les riverains des aéroports français. Eux aussi risqueraient de développer une hypertension. Tout comme les travailleurs exposés quotidiennement au bruit.

 

Et selon le Ministère de la santé québécois, « le risque d’infarctus du myocarde chez les adultes exposés chroniquement au bruit des véhicules routiers », est lui aussi scientifiquement prouvé. Tout comme l’élévation de la pression artérielle chez les enfants !

 

 

Alors, comment cette pollution sonore affecte-t-elle notre santé cardiovasculaire ?

Une réponse au stress

En fait, le bruit est une cause de stress. En réponse, l’organisme va réagir comme il le ferait à toute agression physique ou psychique. Il va ainsi sécréter des hormones comme l’adrénaline et le cortisol. Cela va avoir pour effet d’augmenter la pression artérielle. Mais lorsque la situation devient chronique, cette « réponse » est activée en continu. Ce qui aboutit à l’épuisement de l’organisme et ouvre la porte aux pathologies cardiovasculaires.

 

Comment réagir ?

Bien entendu, il est des sources sonores contre lesquelles on ne peut rien. Mais vous pouvez tout de même adopter quelques reflexes pour vous préserver.  Lors d’un festival, en discothèque ou en concert, éloignez-vous des enceintes, faites des pauses régulières dans une zone calme, portez des bouchons d’oreilles. Et si vous écoutez de la musique au casque, ne montez pas le volume à fond. Encore une fois, faites des pauses régulières et ne vous endormez pas avec vos écouteurs. Vos oreilles – et donc votre cœur – vous remercieront.

 

 

 

 

Sources :

  • Journal de l’American Heart Association

https://www.heart.org/en/news/2018/05/01/homes-near-highways-may-up-heart-disease-risks

  • Santé Publique France

http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2018/18/pdf/2018_18_2.pdf

  • Gouvernement du Québec

https://www.quebec.ca/sante/conseils-et-prevention/sante-et-environnement/effets-du-bruit-environnemental-sur-la-sante/effets-du-bruit-environnemental-sur-la-sante-physique/