Qu’est-ce qu’une activité physique cardio et une activité non cardio?

16 septembre 2020 Actualités

La Fédération française de cardiologie (FFC) ne cesse de le répéter : « Un sport bon pour le cœur est un exercice d’endurance long et régulier ». Alors, misez sur le ‘cardio’, autrement dit, sur des disciplines qui permettent de développer votre capacité cardio-respiratoire. Encore faut-il savoir lesquelles…
 

Une activité physique peut être décrite par ses différentes caractéristiques. Par exemple, sa fréquence, son intensité, son type, sa durée etc. Comme le souligne la Haute Autorité de Santé (HAS), le type se réfère ici aux « effets physiologiques attendus en termes d’amélioration sur les différentes composantes de la condition physique ». De quoi classer les activités en fonction de leurs qualités physiologiques : capacité cardio-respiratoire (endurance), aptitudes musculaires (force, endurance et puissance musculaire), souplesse musculo-articulaire et aptitudes neuro-motrices (équilibre, allure, coordination).

 

Marche rapide, course à pied…

Vous l’aurez deviné, une activité physique ‘cardio’ fait référence à la capacité cardio-respiratoire et donc aux disciplines d’endurance. Celles-ci sont associées à des « mouvements corporels qui mobilisent une masse musculaire importante », et qui doivent être maintenus sur de longues durées. Alors misez sur la marche rapide,  la course à pied, la marche nordique, le cyclisme et cyclotourisme, le ski de fond, l’aviron, et encore la natation. Et sachez qu’au quotidien, les montées d’escalier et autres déplacements à pied font aussi partie de cette mobilisation cardio-respiratoire.

 

Outre l’endurance, d’autres types d’activités physiques vous permettront cette fois-ci, de renforcer vos muscles. Pour cela, vous pouvez notamment recourir à des appareils que vous trouverez dans les salles de fitness et qui utilisent des poids ou encore des élastiques. Sachez toutefois que votre corps peut aussi représenter un excellent ’appareil’ pour une séance de musculation : à travers, par exemple, des exercices comme la planche (gainage), les pompes ou la chaise : dos plaqué contre un mur, en appui sur les jambes pliées à 90°.

 

Souplesse et équilibre

Vous avez travaillé votre endurance et vos muscles ? Place à la souplesse ! Elle peut être développée grâce à la répétition d’étirements lents ou statiques, maintenus 10 à 30 secondes. Sans oublier des activités comme le tai-chi, le yoga, le Pilates, par ailleurs très bénéfiques, contre le stress.

 

Enfin, il vous reste à compléter ce programme par des exercices qui amélioreront votre équilibre, un point particulièrement important chez les ainés, en prévention des chutes. Et donc au maintien de l’autonomie et de la qualité de vie. Outre le vélo et encore une fois le yoga, tai-chi ou Pilates, efforcez-vous de maintenir la position en équilibre sur une jambe : d’abord le regard à l’horizon puis les yeux fermés. Et dans la rue, imaginez que vous marchez en suivant une ligne imaginaire sur le sol. Simple à mettre en place, non ?

 

 

 

 

Sources :