Le stress lié à l’environnement

16 octobre 2020 Actualités

Epuisement des ressources naturelles, multiplication des catastrophes naturelles, épisodes caniculaires à répétition... Autant de données liées aux changements climatiques. A tel point que certains d’entre nous vont développer une éco-anxiété.

L’Association Psychanalytique Internationale a reconnu le changement climatique comme « la plus grande menace de santé publique du 21e siècle. » Le retentissement sur notre santé psychologique se fait d’ailleurs déjà ressentir. Médecins et scientifiques observent ce phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur, notamment dans les pays développés.

 

Qu’est-ce que l’éco-anxiété ?

L’éco-anxiété, aussi appelée solastalgie, se caractérise par une anxiété chronique face aux changements environnementaux. Les symptômes se rapprochent d’une anxiété classique : fatigue, troubles du sommeil, maux de tête, palpitations cardiaques ou accélération du rythme cardiaque, sentiment d’irréalité et de perte de contrôle, engourdissements ou picotements, difficulté à se concentrer, sentiment d’inquiétude, peur de mourir.

 

Un sentiment d’impuissance

Cette anxiété s’aggrave d’autant plus que pour de nombreux citoyens, il serait trop tard pour agir pour éventuellement atténuer les risques liés au changement climatique. Elle pourrait d’ailleurs provoquer de nombreux dégâts chez des personnes déjà soumises à un stress important. Avec notamment le risque d’augmenter la consommation de substances addictives et compliquer les symptômes de dépression. Sans oublier que la période actuelle liée à la pandémie pèse fortement sur la santé psychologique de nombreux Français. A noter que la prise en charge repose sur des séances de psychothérapie.