Aux sports d’hiver, adaptez votre alimentation

14 février 2020 Actualités

Dévaler les pistes ne vous fait pas froid aux yeux ? Attention, pour pratiquer ski, snowboard et autres raquettes en toute sécurité, vous allez devoir vous adapter. Cela passe aussi par le contenu de l’assiette.

Souvent en hiver, la courbe de motivation de certains sportifs suit celle des températures. En clair, elle baisse. Pour d’autres, pas question d’utiliser le froid comme une excuse. Surtout s’ils ont la chance de partir à la montagne. Mais cela demande une diététique de compétition.

Par temps froid, notre organisme réclame davantage d’énergie pour se maintenir à 37°C. Comme le rappelle l’Association française des diététiciens nutritionnistes (AFDN), « notre corps utilise une centaine de kcal supplémentaire par heure par rapport à une activité pratiquée à 20°C1. »

Vous allez donc devoir couvrir cette augmentation de dépense énergétique avec de bons aliments.

 

 

Céréales complètes et hydratation…

Pâtes, riz, pain ou céréales seront votre carburant. Mais attention : en version complète. Au petit déjeuner, ne zappez pas les protéines. Elles permettent d’alimenter les muscles. Au menu : du jambon ou encore du fromage selon vos goûts.

Au déjeuner : fruits et légumes. L’endive ou le brocoli par exemple renferment de la vitamine B9 qui aide à synthétiser les protéines !

Contre un éventuel coup de pompe durant votre séance, glissez dans votre sac une barre de céréales, une banane ou des fruits secs. Ils sont bourrés de bienfaits (vitamines, magnésium). Mais avec modération car certains sont riches en calories.

Et buvez ! Avant, pendant et après l’effort. « L’inspiration de l'air froid et le maintien de la température corporelle accélèrent la déshydratation », prévient l’AFDN.

Ces conseils sont aussi valables pour le ski de fond ou encore les raquettes. Sports d’endurance, ils sont gourmands en énergie.

 

Doucement sur la raclette

Enfin, même si elles font partie du décor, les raclettes et tartiflettes doivent rester exceptionnelles. Contrairement à une idée reçue, le gras n’aide pas à lutter contre le froid. Et vous risquez de mal dormir…

 

 

 

 

 

 

1 Association française des diététiciens nutritionnistes - Quelle alimentation pour la pratique des sports d’hiver ? http://www.afdn.org/fileadmin/pdf/111128-cp-sports-hiver-alimentation.pdf