Algues, attention aux excès !

30 août 2018 Actualités

Le développement de plus en plus important des algues marines dans notre alimentation peut conduire à un apport excessif en iode à l’origine de problèmes de santé. L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation (ANSES) met en garde la population contre la consommation régulière et excessive de ce produit.
 

La limite supérieure d’apport en iode est fixée à 600 µg par jour pour un adulte. Le dépassement régulier de cette limite peut être responsable de problèmes de santé, notamment d’un dysfonctionnement de la thyroïde ainsi que d’une atteinte cardiaque et rénale.

 

Recommandations

L’ANSES déconseille la consommation de produits à base d’algues et de compléments alimentaires contenant des algues :

  • Aux personnes présentant un dysfonctionnement de la thyroïde, une maladie cardiaque ou une insuffisance rénale
  • Aux personnes suivant un traitement médical contenant de l’iode ou du lithium
  • Aux femmes enceintes ou allaitantes

L’autorité sanitaire ne recommande également pas la consommation de ce type de produits chez les enfants car les données existantes ne sont pas suffisamment importantes pour évaluer le risque encouru.

La consommation d’algues pour compenser une déficience en iode n’est pas recommandée.

Pour la consommation de ces produits, l’ANSES recommande de privilégier les circuits d’approvisionnement contrôlés par les pouvoirs publics et informe du besoin de mettre en place une signalisation de la teneur en iode de ces produits pour mieux informer le consommateur.

 

Focus sur les algues

Les algues sont des espèces végétales pouvant vivre en milieu aquatique ou humide qui concentrent l’iode et qui peuvent être consommées sous différentes formes (fraiches, séchées, en poudre…) comme aliments, condiments, ingrédients/additifs alimentaires, compléments alimentaires…

Leur teneur en iode est variable en fonction de leur condition de production, le procédé de transformation utilisé et le type de préparation. Les espèces les plus riches sont les algues brunes laminaires Laminaria ssp et Saccharina spp ainsi que l’algue rouge Gracilaria verruqueuse.

D’un point de vue nutritionnel, les algues contiennent :

  • peu de calories (en moyenne 40 kcal pour 100g) ;
  • beaucoup de glucides et de fibres ;
  • des protéines complètes avec tous les acides aminés essentiels ;
  • des acides gras essentiels ;
  • des vitamines et des minéraux dont l’iode mais également de la vitamine B9, K. C’est aussi le seul végétal qui contient de la vitamine B12.

Le blanchiment des algues permet d’éliminer une grande proportion d’iode mais également de tous les autres minéraux qu’elles contiennent.

Les algues peuvent donc apparaitre comme un aliment intéressant d’un point de vue nutritionnel mais comme pour les autres aliments tout est une question de modération et d’équilibre !

 

Le point sur l’iode

L’iode est un oligoélément indispensable au bon fonctionnement de notre organisme impliqué dans la fabrication des hormones thyroïdiennes dès de début de la vie fœtale. Les besoins sont donc variables en fonction de l’âge et particulièrement important chez la femme enceinte pour le développement neurologique du fœtus.

Les apports nutritionnels recommandés chez l’adulte sont de 150 µg par jour. L’iode est généralement apporté par les produits à base de viande-poissons-œufs à hauteur de 22% depuis les produits laitiers (20%), les fruits et légumes (12%) et les produits céréaliers (12%), l’eau et les boissons (7%). En France, le sel de table est également utilisé comme vecteur d’enrichissement en iode.

La limite supérieure de sécurité est de 600µg par jour chez l’adulte (EFSA, 2006) et une dose journalière maximale de 150 µg par jour a été fixée dans les compléments alimentaires

 

Pour en savoir plus 

http://sante.lefigaro.fr/article/attention-aux-algues-dans-l-alimentation-qui-cachent-un-trop-plein-d-iode/

https://www.allodocteurs.fr/alimentation/aliments/manger-des-algues-oui-mais-avec-moderation_25224.html

https://www.anses.fr/fr/content/consommation-d%E2%80%99algues-rester-vigilant-sur-le-risque-d%E2%80%99exc%C3%A8s-d%E2%80%99apport-en-iode