Contre le froid, protéger son cœur

13 janvier 2020 Actualités

En période de grand froid, notre corps emploie les grands moyens. Son objectif : maintenir à 37°C la température de nos organes vitaux : le cœur, le foie, les reins, en tête. Ce qui demande des efforts particuliers au cœur justement. D’où l’importance de le préserver…

Des chercheurs britanniques[1] ont fait le calcul : chaque diminution de température de 1°C est associée à une élévation de 2% du risque d’infarctus du myocarde au cours des 4 semaines qui suivent ! La statistique se vérifie d’autant plus en période de froid. En effet, pour lutter, le cœur se met à battre plus rapidement, sa consommation d’oxygène augmente. Et enfin, les vaisseaux se contractent, favorisant la coagulation du sang.

 

 

Antécédents cardiovasculaires

Les personnes les plus à risque sont celles souffrant ou ayant des antécédents cardiovasculaires : hypertension artérielle, insuffisance cardiaque, angine de poitrine, troubles du rythme cardiaque, accident vasculaire cérébral… Ainsi que les plus de 70 ans. En effet, avec l’âge, notre organisme réagit plus difficilement aux baisses de température.

 

 

Se couvrir et s’hydrater

Pour se protéger du froid et éviter trop d’efforts à notre cœur, il convient de se couvrir chaudement, bien sûr. Particulièrement au niveau des extrémités : les mains et le crâne. De la même façon, il faut boire de façon régulière. « Le froid est aussi une source de déshydratation, ce qui réduit la fluidité du sang et demande plus d’effort au cœur pour fonctionner », prévient la Fédération française de Cardiologie (FFC)[2]. Bon à savoir donc, y compris si vous vous rendez aux sports d’hiver. D’une manière générale, multipliez les couches de vêtements : trois idéalement, de façon à en ôter une, si vous avez chaud. Sans compter que l’air emprisonné entre deux vêtements constitue un très bon isolant thermique. Enfin, pour prévenir les accidents et le stress inhérent, préparez-vous physiquement, quelques semaines avant le départ. Vous entraînerez ainsi à l’effort, votre cœur et autres muscles.

 

 

 

[1] BMJ 2010;341:c3823

[2] "Les températures chutent, protégez votre cœur"; Fédération française de Cardiologie (FFC), 21 janvier 2019