L’ activité physique pré-opératoire pour une meilleure récupération

28 mai 2018 Actualités

Aujourd’hui nous souhaitons vous présenter une nouvelle approche qui associe les bienfaits de l’activité physique avec la chirurgie.

Dans les précédentes Newsletters Vivoptim, nous vous avons déjà parlé du décret « Sport sur ordonnances » entré en vigueur en mars 2017, qui donne la possibilité aux médecins de prescrire une activité physique adaptée à son patient (Pour consulter l’article, cliquez ici).

Nous vous avions également évoqué plusieurs actions locales œuvrant dans cette dynamique telle que Sportical, la première salle de sport santé (cliquez ici)!

Aujourd’hui nous souhaitons vous présenter une nouvelle approche qui associe les bienfaits de l’activité physique avec la chirurgie. En effet, si les bienfaits d’une activité physique régulière sur la prévention des maladies cardiovasculaire sont déjà bien connus et admis par tous, son impact en pré et post opératoire l’est beaucoup moins. Pourtant une activité physique adaptée permettrait une récupération plus rapide après une opération tout en réduisant le stress et la sensation de fatigue. Elle est d’autant plus importante chez les personnes âgées autonomes pour faciliter le retour à domicile et à l’autonomie.

 

L’hôpital Foch à Suresnes dans les Hautes Seine, a ouvert le 6 mars 2018 son centre d’expertise médico-sportif afin d’intégrer l’activité physique adaptée dans son parcours de soin.

L’objectif de ce centre est de faciliter la récupération des patients devant subir une intervention lourde grâce à l’accompagnement d’une équipe pluridisciplinaire et à une préparation physique adaptée en amont de l’opération.

 

Comment ça se passe en pratique ?

La préparation physique du patient doit débuter 3 à 4 semaines avant l’intervention pour un résultat optimal.

2 conditions préalables :

  • Avoir réalisé le rendez-vous avec le chirurgien
  • Avoir un niveau de condition physique adapté

Pour cela, le patient bénéficie au préalable d’un bilan complet. Un programme personnalisé lui est ensuite proposé. Il comprend des exercices physiques à réaliser dans le quotidien avec plusieurs niveaux de difficulté à adapter en fonction de son niveau de forme, des conseils alimentaires pré intervention et un suivi psychologique si besoin.

Le patient est ensuite suivi pendant 2 mois après l’opération et bénéficie d’un bilan 6 mois après. Ils sont ensuite orientés vers les clubs sportifs ayant une section sport santé afin de les aider à maintenir cette habitude dans la durée même après l’opération.

 

Sources :

http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/suresnes-a-l-hopital-foch-on-prescrit-de-la-gym-avant-les-operations-01-05-2018-7692552.php

https://www.hospitalia.fr/L-Hopital-Foch-inaugure-le-CEMSOP%E2%80%A8-centre-d-Expertise-Medico-Sportif-de-l-Ouest-Parisien_a1399.html