La cardiopathie congénitale n’est plus une fatalité

13 février 2020 Actualités

Le 14 février n’est pas seulement la journée des amoureux. C’est aussi celle de la sensibilisation aux cardiopathies congénitales, ces anomalies cardiaques qui concernent 5 nouveau-nés sur 1 000[1] chaque année en France. Mais de quoi parle-t-on exactement ?

L’une des caractéristiques des cardiopathies congénitales, c’est que dans 9 cas sur 10, on ne connaît pas l’origine des malformations. Difficile donc de les prévenir. Ce que l’on sait en revanche, c’est qu’elles se produisent entre la 3e et la 8e semaine de grossesse, au moment où, « à partir d’un tube cardiaque primitif, le cœur constitue ses quatre cavités et ses quatre valvules », explique la Fédération française de cardiologie[1].

 

Un développement anormal des parois du cœur, des vaisseaux sanguins qui y arrivent ou en sortent, ou des valvules cardiaques. Voilà ce que sont les cardiopathies congénitales. Ces malformations ne sont pas toujours graves, et, depuis une trentaine d’années, elles sont de mieux en mieux dépistées grâce à l’échographie fœtale.

 

 

D’enfant à adulte cardiaque

Ce dépistage précoce s’accompagne d’une meilleure prise en charge médicale et chirurgicale, in utero quand c’est possible, immédiatement après la naissance ou durant l’enfance. Ces progrès du diagnostic et des traitements ont permis d’allonger considérablement l’espérance de vie des enfants nés avec une malformation cardiaque, qui était auparavant très réduite : on estime aujourd’hui que 90% d’entre eux parviennent à l’âge adulte.

 

En conséquence, le suivi et l’accompagnement thérapeutique des adultes cardiaques congénitaux est essentiel : même s’ils semblent mener une vie normale, ils ne sont pas à l’abri de complications. L’insuffisance cardiaque – l’incapacité du muscle cardiaque à propulser normalement le sang dans l’organisme, est la plus courante, et fait l’objet de nombreux projets de recherche.

 

 

[1] Fédération française de cardiologie, https://www.fedecardio.org/Les-maladies-cardio-vasculaires/Les-pathologies-cardio-vasculaires/les-malformations-cardiaques

[1] Fédération française de cardiologie, https://www.fedecardio.org/Les-maladies-cardio-vasculaires/Les-pathologies-cardio-vasculaires/les-malformations-cardiaques