La healthtech au CES 2018

26 janvier 2018 Actualités

Du 9 au 12 janvier se déroulait à Las Vegas la  8è édition du CES (Consumer Electronic Show), salon dédié à l’innovation technologique et électronique dans le monde. Sur les 335 entreprises de la French Tech qui exposaient au salon, une quarantaine est issue du secteur de la e-santé.
 

Parmi elles, @HEALTH présentait Cardionexion, solution qui consiste en l’association d’un dispositif médical unique et connecté à un système d’évaluation en temps réel des risques de pathologies cardiovasculaires.

Concernant la gestion des risques liés au diabète, Diabeloop proposait un pancréas artificiel régulant le glucose sanguin à la place du pancréas défaillant, permettant ainsi de mieux gérer le diabète de type 1. Mirambeau App Care proposait quant à elle DiabiLive, une application pour permettre aux patients diabétiques de personnaliser leur protocole.

Pour les initiatives étrangères, notons Cardiomo, moniteur de fréquence cardiaque, de respiration, et capteur de mouvement tri-dimensionnel. Il permet d’enregistrer l’état de santé du porteur pour prévenir d’éventuels dysfonctionnements cardiaques survenant avant un infarctus ou un AVC.

Enfin, la firme canadienne Omron Healthcare proposait Omron HeartGuide, un tensiomètre oscillométrique portable avec un brassard gonflable intégré dans un bracelet. Il permet aux utilisateurs de stocker, de suivre et de partager leurs données cardiaques avec leur médecin.

La marque Philips présentait un casque de santé connecté qui détecte les différentes phases de sommeil. L’objectif du Smartsleep est de collecter les données, de les analyser et de délivrer des conseils pour avoir un sommeil de meilleure qualité.  La casque diffuse également un bruit blanc pour les dormeurs agités, leur permettant de s’apaiser et d’avoir un sommeil réparateur.

Pour les diabétiques, la société Siren-Care lance des chaussettes connectées pour prévenir des ulcères aux pieds provoqués par la maladie. Les chaussettes détectent ainsi la chaleur émise par les pieds pour ce genre d’infections, le malade reçoit ensuite des alertes sur son smartphone.

Autant d’innovations qui montrent que la e-santé a bien un avenir prometteur.