Le vapotage : des risques de mieux en mieux cernés

13 janvier 2020 Actualités

L’usage de la cigarette électronique – appelée aussi vaporette - fait aujourd’hui l’objet de nombreuses études scientifiques et débats. Que ce soit sur son innocuité ou sur ses vertus potentielles d’aide au sevrage tabagique. Etat des lieux.
 

Le 12 décembre dernier, l’Académie nationale de médecine s’est montrée[1] plutôt rassurante : « La cigarette électronique est moins dangereuse que la cigarette classique », expliquait-elle en substance. Et pour cause, le vapoteur n’inhale pas les substances toxiques du tabac ; les goudrons notamment et autres facteurs de risque de cancers et de maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde…).

 

 

Une aide au sevrage

« La vaporette aide à l’arrêt et à la diminution de la consommation de tabac », insistaient alors les Académiciens, chiffres à l’appui : « 700 000 fumeurs ont décroché grâce à elle ». Au-delà de remontées de terrain encourageantes, Santé publique France ajoute[2] que « l’on manque encore de recul et de données scientifiques robustes sur ses effets en termes d’aide à l’arrêt du tabac », donc. Mais aussi concernant « son innocuité et son éventuel effet ‘porte d’entrée’ vers le tabagisme, notamment parmi les jeunes ».

 

 

Selon une récente étude américaine[3], les doutes la concernant viennent également du fait que « la composition et les processus de fabrication ne sont pas standardisés »expliquait l’auteur. Si bien que certaines cigarettes électroniques peuvent renfermer, outre de la nicotine, des particules fines et autre métaux. Et entraîner de ce fait des risques cardiovasculaires. Comme le conclut[4] l’Académie nationale de médecine, il ne faut pas « confondre le contenant nocif avec la toxicité du contenu ». Référence également au « détournement d’usage » qui peut être fait aux Etats-Unis et responsable de milliers d’atteintes pulmonaires, ces derniers mois. En France en revanche, les liquides sont normés CE, ce qui garantit une qualité de fabrication et de composition des produits.

 

 

 

 

[1] L’Académie nationale de médecine rappelle les avantages prouvés et les inconvénients indûment allégués de la cigarette électronique (vaporette), Académie nationale de Médecine, 12 décembre 2019

[2] Sevrage tabagique : Quels sont les traitements efficaces? - Santé Publique France, mis à jour le 20 mai 2019

[3] Cardiovascular Research, 7 novembre 2019

[4] L’Académie nationale de médecine rappelle les avantages prouvés et les inconvénients indûment allégués de la cigarette électronique (vaporette), Académie nationale de Médecine, 12 décembre 2019