Les boissons sucrées et les boissons édulcorées : une consommation excessive est-elle dangereuse ?

21 mai 2019 Actualités

Les boissons sucrées si elles sont agréables et flattent le palais, cachent des désagréments à court et long terme.
 

C’est bien connu, elles apportent un excès important de calories, un verre pouvant contenir l'équivalent de 6 à 8 morceaux de sucres.

Leur pouvoir désaltérant est de courte durée. Cet apport de sucre entraîne de nouveau l’envie de boire mais non pas de l’eau mais bien une boisson sucrée.

Que ce soit par ce biais ou de manière plus générale, la consommation excessive de boissons sucrées est à l’origine de problèmes de santé : surpoids, obésité, diabètes, maladies cardiovasculaires, etc.

Remplacer, à terme, ces boissons par de l’eau est un vrai challenge pour ces consommateurs. Les orienter vers des boissons artificiellement sucrées avec des édulcorants peut être une alternative. C’est l’axe que propose the American Heart Association en 2018 : opter pour des boissons dites « light » ou « zéro », incluant celles avec des édulcorants artificiels.

Cependant leur impact sur notre santé n’est pas encore clairement établi.

Alors que des études à court terme montrent l’intérêt de remplacer les boissons sucrées par des boissons « light » pour permettre la perte de poids, des observations prospectives comme Women’s Health Initiative et des études sur des rongeurs apportent des résultats contradictoires avec, pour certaines, des gains de poids. Des études montrent, par exemple, que la consommation d’édulcorants artificiels conduit :

  • à des mécanismes de dépendance au sucre,
  • à des échecs sur la contrepartie en calorie avec stimulation de l’appétit,
  • ou encore à l’augmentation de la consommation de sucre, à la prise de poids et l’intolérance au sucre.

Par ailleurs, l’équipe de chercheurs du Dr Mossavar-Rahmani a établi un lien entre la consommation de boissons avec édulcorants artificiels et les infarctus, maladies coronariennes et la mortalité chez des femmes en comparant de faibles consommatrices (moins de 2 verres/semaine) et de grosses consommatrices (plus de 3 verres/jour).

Des hypothèses sont avancées pour expliquer ces résultats. En particulier, l’historique de consommation de sodas sucrés avant le passage aux boissons allégées est mis en avant ; les impacts négatifs sur la santé subsistent bien que le comportement de consommation ait changé !

Réduire sa consommation de sodas et autres boissons sucrés est indispensable et les remplacer par des boissons à édulcorants reste une solution transitoire qui ne doit pas être pérennisée.

Alors, sans les interdire, il est recommandé de réserver les boissons sucrées pour certaines occasions.

  • N'en mettez pas à table pendant les repas
  • Evitez les consommations à tous moments de la journée.
  • L’alternative de consommer des boissons contenant des édulcorants artificiels peut être envisagée mais doit rester très limitée en termes de quantité et dans le temps.

L’eau est la seule boisson recommandée. Les jus de fruits, les boissons sucrées et les sodas, même « light », les boissons dites « énergisantes » doivent être limités le plus possible. Santé Publique France précise qu’il ne faut pas dépasser plus d’un verre par jour.

L’eau restant la seule boisson à conseiller pour tous !

Quelques références :

Mossavar-Rahmanai Y. et al. Artificially sweetened beverages and stroke, coronary heart disease, and all-cause mortality in the Women’s Health Initiative. Stroke 2019

Gardener H. et al. Artificial sweeteners, real risks. Stroke AHA journal 2019

Gardener H. et al. Diet Soda and Sugar-Sweetened Soda Consumption in Relation to Incident Diabetes in the Northern Manhattan Study Current Developments in Nutrition. 2018

Sante.fr les boissons sucrées

 

Pour aller plus loin, participez à notre futur webinaire expert santé gratuit du 05 juin 2019 à 16h

« Chasse aux idées reçues sur les boissons »

Détails et Inscription