Quels sont les effets de la pollution sur notre cœur ?

08 janvier 2020 Actualités

Le 8 décembre se tenait la Journée mondiale du climat. L’occasion de faire le point sur les conséquences de la pollution atmosphérique sur la santé cardio-vasculaire. En effet de nombreuses études pointent du doigt une mortalité plus élevée liée à un phénomène qui prend de l’ampleur.

Les chiffres sont éloquents. Selon une étude allemande1, les particules fines auraient été la cause de 790 000 morts supplémentaires en 2015 dans la zone Europe de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Entre 40 et 80% de ces morts sont dues à des maladies cardiovasculaires (infarctus et AVC).

 

pollution

 

Quels mécanismes sont en cause ?

Les coupables sont désormais bien identifiés. Il s’agit des particules ultrafines, d’un diamètre de 2,5 microns ou moins, aussi appelées PM2,5. Selon l’Association Environnement santé France2, le chauffage, les combustibles fossiles (carburants), les centrales thermiques et de nombreux procédés industriels en génèrent.

Ces particules pénètrent dans les alvéoles pulmonaires puis, passent dans la circulation sanguine provoquant de nombreux dégâts au niveau cardiovasculaire. Ceci s’explique par une hausse du stress oxydatif. Autrement dit les agressions et tensions permanentes infligées chaque jour à notre organisme. Avec à la clef, une augmentation du risque d’hypertension artérielle, de diabète, d’AVC, et d’infarctus du myocarde. Selon la Fédération française de Cardiologie3, à long terme, les particules fines altèrent la viscosité sanguine et augmentent la coagulation.

 

Des conseils pratiques

Si un pic de pollution est annoncé, il est recommandé de limiter les activités physiques et sportives intenses en intérieur et en extérieur. Il faut enfin être vigilant par rapport aux signes d’alerte tels des : malaises, maux de tête, sensation de faiblesse, vertiges, fièvre... Ils doivent être pris au sérieux et amener à consulter. Ces conseils s’adressent particulièrement aux personnes souffrant d’insuffisance cardiaque et de maladies coronariennes.

 

 

Plus d’informations pour suivre l'état de l'air en fonction de votre position :

  • https://www.airparif.asso.fr/
  • https://plumelabs.com/fr/air/

 

 

 

Références : 

1 European Society of Cardiology, 12 mars 2019

2 http://www.asef-asso.fr/production/les-particules-fines-la-synthese-de-lasef/

3 https://www.fedecardio.org/La-Federation-Francaise-de-Cardiologie/Presse/pollution-facteur-de-risque-aggravant-des-maladies-cardiovasculaires